Ce site est consacré a aidé les gens qui cherchent la vérité.
Malheureusement lorsque les plus sceptiques des personnes sont confrontés à des preuves incontestables comme celles fournies dans la section “La Bible et les livres manquants” ils ont tendance à se réfugier derrière cette doctrine: Muhammad (psl) a copié le Coran de la Bible.

Afin de mettre un terme à cette spéculation nous allons démontrer à travers 3 catégories différentes pourquoi le Coran n’aurait pas pu être copié de la Bible:
1 – Le Prophète Muhammad lui-même (psl).
2 – Les contradictions entre le Coran et la Bible (2 exemples).
3 – Les théories scientifiques découvertes au 20e siècle et qui n’apparaissent que dans le Coran.

Catégorie 1: Le Prophète Muhammad lui-même (psl).
Muhammad (psl) est né à la Mecque (570-632), il ne savait ni lire ni écrire et ne comprenait que l’Arabe.
La première tentative de traduction de la Bible Hébreu (l’Ancien Testament) à  la langue Arabe se fut par Saadia Gaon et cela au 10ème siècle. Ce ne fut seulement qu’au 17ème siècle que Francis Britius supervisé par l’archevêque catholique de Damas Sergius Risi que la traduction complète de la Bible (l’Ancien et le Nouveau Testament) se fit en langue Arabe.

Donc, comment Muhammad (psl) aurait-il pu copier quoique ce soit de la Bible?

Catégorie 2: Les contradictions entre le Coran et la Bible:
Comme indiqué dans la section “La Bible et les livres manquants”, il convient de noter que le but de ce travail n’est pas de dénigrer la Bible.

Examinons et comparons quelques récits qui parussent dans la Bible et le Coran afin de voir si elles correspondent tout en restant conscient que la source est la même «Dieu, le tout puissant».

Exemple 1 : L’inondation à l’époque du Prophète Noé (psl).

La Bible raconte l’histoire d’un déluge global à l’époque du prophète Noé (psl) dans le livre de la Genèse, chapitre 7:23 «Ainsi disparurent tous les êtres qui étaient à la surface du sol, depuis l’homme jusqu’aux bêtes, aux bestioles et aux oiseaux du ciel; ils furent effacés de la terre et il ne resta que Noé et ce qui était avec lui dans l’arche. ”

Le Coran invoque une inondation locale et non pas global qui affecta le peuple de Noé seulement: ” Nous avons envoyé Noé vers son peuple. Il dit : ” Est-ce que vous vous étonnez qu’un rappel vous vienne de votre Seigneur à travers un homme issu de vous, pour qu’il vous avertisse et que vous deveniez pieux et que la miséricorde vous soit accordée ? Et ils le traitèrent de menteur. Or, Nous le sauvâmes, lui et ceux qui étaient avec lui dans l’arche, et noyâmes ceux qui traitaient de mensonges Nos miracles…” (Coran 7 :63-64)

Jusqu’à ce jour, il n’existe aucune preuve qu’il y est pu y avoir une inondation globale. Le cas le plus proche fut découvert en 1929 par l’archéologue Sir Charles Leonard Wooley, lorsqu’ il découvrit les preuves d’une inondation s’étant produite vers l’an  4000 avant JC. Dans son livre “The Bible History” Werner Keller écrit: “Une inondation de l’ampleur inimaginable décrit dans la Bible reste toujours archéologiquement à être prouvés” (pp.29-30)

Alors, comment serait-ce possible que  l’auteur du Coran est pu éviter cette erreur s’il avait copié l’histoire de la Bible? La seule explication logique est que le Coran fut révélé par le maître de l’inondation lui-même.
————————————————————–
Exemple 2 : Moïse et le Pharaon.

Prenons un autre exemple afin de comparaître et de prouver à nouveau que le Coran n’a pas pu être copié de la Bible.

La Bible déclare que Dieu a noyé le Pharaon et son armée, lorsqu’ils poursuivirent Moïse (psl) à travers la mer rouge:
“Les eaux revinrent, et couvrirent les chars, les cavaliers et toute l’armée de Pharaon, qui étaient entrés dans la mer après les enfants d’Israël ; et il n’en échappa pas un seul” (Exode 14:28).
Le livre d’Exode est bien clair dans sa description, Pharaon et son armée ont péris noyés dans la mer.

Le Coran reconnaît aussi que le Pharaon et son armée ont péris noyer lorsqu’ils poursuivirent Moïse et les enfants d’Israël. Cependant, le Coran va plus loin lorsque Dieu fit la promesse de préserver le corps du pharaon après l’avoir noyé comme signe pour les générations futures : “Et Nous fîmes traverser la mer aux Enfants d’Israël. Pharaon et ses armées les poursuivirent avec acharnement et inimité. Puis, quand la noyade l’eut atteint. il dit : “Je crois qu’il n’y a d’autre divinité que Celui en qui ont cru les enfants d’Israël. Et je suis au nombre des soumis [Dieu dit] : Maintenant ? Alors qu’auparavant tu as désobéi et que tu as été du nombre des corrupteurs ! Nous allons aujourd’hui épargner ton corps, afin que tu deviennes un signe à tes successeurs. Cependant beaucoup de gens ne prêtent aucune attention à Nos signes” (Coran 10:90-92).

Comme Dieu en fit la promesse dans le Coran, le corps préservé de pharaon fut découvert à Thèbes dans la vallée des Rois par Loret en 1898. Ce fut Elliot Smith qui enleva le tissue recouvrant la momie le 8 Juillet, 1907. Quelques années plus tard (1912) il en fit une description détaillée dans son livre les momies royales.
Dans la fin des années 1970, le président Egyptien Anouar El-Sadate accorda le prêt de la momie du pharaon à Paris afin de l’étudier de plus prêt. Le chef chirurgien en charge du projet fut  Dr. Maurice Bucaille.
Parmi les découvertes de l’étude approfondie de la momie à Paris, l’équipe scientifique en arriva à la conclusion suivante: “… Le reste du sel dans son corps a été la plus grande preuve qu’il est mort noyé et que son corps fut extrait immédiatement de la mer après la noyade. Puis rapidement ils ont procédé à la momification du corps afin de le préserver…”

Dr. Bucaille fut tellement fasciner par cette découverte qui existait déjà dans le Coran qu’il décida d’apprendre à écrire et à lire la langue Arabe afin de mieux étudier le Coran et d’en comprendre son sens.

Après de longues années d’études il écrivit un livre intitulait “La Bible, le Coran et la Science”, en voici un extrait: “Ce qui frappe d’abord l’esprit de qui est confronté avec un tel texte (le Coran) pour la première fois est l’abondance des sujets traités: la création, l’astronomie, l’exposé de certains sujets concernant la terre, le règne animal et le règne végétal, la reproduction humaine. Alors que l’on trouve dans la Bible de monumentales erreurs scientifiques, ici je n’en découvrais aucune. Ce qui m’obligeait à m’interroger: si un homme était l’auteur du Coran, comment aurait-il pu, au septième siècle de l’ère chrétienne, écrire ce qui s’avère aujourd’hui conforme aux connaissances scientifiques modernes? ”

Donc de quelle source l’auteur du Coran aurait-il pu savoir que le corps de pharaon (mort des siècles avant lui) était conservé quelque part en Egypte, alors que la méthode de momification utilisée par les anciens Egyptiens était inconnue et cela jusqu’à tout récemment? Comment l’auteur du Coran aurait-il pu être en mesure de prédire que le corps du pharaon fut épargné après la noyade et qu’il serait découvert des siècles plus tard entant que signe? Il n’y aucune note de cela dans l’Ancien et le Nouveau Testament, alors comment Muhammad (psl) aurait-il put copier le Coran de la Bible?
Catégorie 3: Certaines preuves scientifiques:
Contemplons la façon dont certains versets Coranique révéler a Muhammad (psl) au  septième siècle se précisent aujourd’hui par les sciences modernes.

Ce que dit l’un des plusieurs versets du Coran sur le développement embryonnaire humain:
“Et très certainement, Nous avons créé l’homme d’un choix d’argile, puis Nous l’avons consigné, goutte de sperme (nutfah), dans un reposoir sûr, puis Nous avons fait du sperme un caillot (alaqa) ; puis du caillot Nous avons créé un morceau de chair (mudghah); puis du morceau de chair, Nous avons créé des os ; puis Nous avons revêtu de chair les os. Ensuite Nous avons produit une toute autre créature. Gloire à Dieu, le Meilleur des créateurs.” (Coran 23:12-14)

La science moderne confirme bien le développement embryonnaire humain tel que décrit dans les versets Coranique.

Donc, si Muhammad (psl) n’a pas pu copier ces versets de la Bible, aurait-il pu l’écrire lui-même? Voyons ce que les experts scientifiques ont à dire à ce sujet:

Dr. Marshall E. Johnson: Professeur reconnu dans le domaine de l’anatomie et de biologie du développement humain à l’Université Thomas Jefferson, Philadelphie, Pennsylvanie, Etats-Unis:
“Le Coran décrit non seulement le développement externe, mais souligne également les étapes internes, les stades à l’intérieur de l’embryon, de sa création et le développement, mettant l’accent sur des faits importants reconnus par la science contemporaine. Je ne vois aucune preuve qui pourrait réfuter l’idée que Muhammad (psl) est pu copier cette information quelque part, étant donné quelle n’existait pas en son temps. Je ne vois pas  comment il pourrait y avoir un conflit sur la notion que l’intervention de Dieu fut impliquée”.

Dr. Gerald Goeringer : Directeur et professeur agrégé d’embryologie médicale au Département de biologie cellulaire, Faculté de Médecine, Université de Georgetown, Washington, DC, Etats-Unis:
“Dans un des versets coraniques figure une description assez détaillée du développement humain depuis le moment de l’union des gamètes à l’organogenèse. Aucun autre document aussi clair et complet sur le développement humain, tels que la classification, la terminologie, et la description, n’avait existé auparavant. Dans la plupart, sinon tous les exemples, cette description précède de plusieurs siècles l’enregistrement des différentes étapes du développement embryonnaire et foetal enregistrées dans la littérature scientifique traditionnelle.”

Dr T. Persaud: Professeur d’anatomie, d’obstétrique, de gynécologie et sciences de la reproduction à l’Université du Manitoba, Winnipeg, Manitoba, Canada:
“…Muhammad ne savait pas lire, ne savait pas écrire. Vous avez quelqu’un d’illettré faisant des déclarations profondes et étonnamment précises sur la nature scientifique. Avec toutes ces nombreuses précisions, je n’ai aucune difficulté à dire que ce ne peut être qu’une inspiration de Dieu ou une révélation, qui l’a conduit à ces déclarations”.

Si vous avez encore des doutes, veuillez visitez la section de ce site : “L’Univers: la création de Dieu ou un simple accident?”

Pour ceux dotez d’intelligence, la seule conclusion plausible ne peut être que la suivante:
“Il n’y a pas d’autre dieu que Dieu (Allah) et Muhammad est le messager de Dieu (psl)”.

 

Quran

About the author